Comme c’est touchant…

air-ivoire.jpg

Je suis de retour!!! Et pour un retour en douceur il ne pouvait pas y avoir plus doux que cette affiche de « Air Ivoire » que je regarde depuis quelques jours dans les rues de Babi. C’est Ogilvy qui a sorti un concept qui rappelle une pub célèbre de  Benetton mais en plus doux et en monochrome.

Donc sur le panneau on peut aisément voir les dos de deux bébés nus contre la poitrine nue d’une femme… Et en haut l’inscription qui arrache un sourire: « Il n’y a pas que la nature qui offre en double ». C’est doux, c’est simple, c’est mignon, c’est sobre, mais c’est surtout vrai!

On peut ne pas comprendre à quoi servent des miles, ni savoir comment ils se gagnent, mais on est captivé et attiré par ce qu’il y a de plus doux dans la nature: des bébés contre leur maman; on est convaincu par ce qu’il y a de plus innocent…comment penser qu’on puisse utiliser des images aussi saines aussi pures et innocentes juste pour nous faire acheter ou consommer? Cette image amène subtilement le consommateur, même potentiel, à s’intéresser au produit et à faire attention à la marque.

C’est aussi l’idée de famille derrière qui peut être perçue au delà de tout. Les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se retrouver, de remettre en évidence les valeurs de famille, le message subliminal de Ogilvy pour Air Ivoire passe bien dans ce cas. Autre message subliminal: la bénédiction liée aux jumeaux en Afrique. Ils apportent prospérité et honneur à la communauté.

Nous sommes touchés par cette image, du coup les déboires vécus avec Air ivoire sont à moitié oubliés et Ogilvy marque son coup. C’est intelligent et tout à fait pertinent.

Nous parlerons plus amplement des récentes campagnes de Océan Ogilvy qui, franchement, nous emmenent à les regarder d’un autre oeil (vous vous souvenez du début fracassant de koz!).

Bravo Air ivoire, Bravo Ogilvy !

Publicités

novembre 20, 2007 at 10:27 4 commentaires

Et Comium CI?

Il y a longtemps on en a parlé, on revient aujourd’hui pour la suite de l’affaire chez Comium ! Vous vous en souvenez, ils étaient entrés en scène avec un « teasing » des plus plats « on dit quoi Abidjan ? » et MTN s’était maladroitement empressé de répondre « on dit Y’ello » !

 koz3.jpg 

Chez Comium ou plutôt chez Ogilvy on a mis du temps pour se retrouver, avec ce petit tourbillon organisé par MTN, mais aujourd’hui, je peux dire qu’on est retombé sur ses jambes. Parce qu’Ogilvy a sorti pour Comium ou pour Koz (c’est ainsi que se nomme le produit du groupe Comium en CI) ou pour les deux, une des meilleures campagnes pub des télécoms du moment, à mon avis.

 koz1.jpg 

Les opérateurs de télécoms, pour garder une espèce de « monopole » sur le client ou de veille sur la concurrence, limitent leurs offres dans le temps. J’étais par exemple étonnée de voir que l’offre de « bip » sans unités n’a duré que quelques mois chez MTN. Toujours chez nos Anglo-Saxons, on peut certes changer d’option d’appel pour différents montant à la minute, mais on ne peut le faire que pendant quelques mois. Ce sont ces « vilains » astérisques, souvent si bien camouflés, qui indiquent ces limites, mais que la plupart des clients ne prennent pas le temps de bien regarder lorsqu’ils se ruent pour acheter le produit.  koz2.jpg 

Je trouve super original et sans prétention la pub de Ogilvy pour Comium ! Ces affiches que l’on voit depuis quelques temps et cette réclame à la télé où l’on voit une femme qui parle et qui n’en finit pas, à la fin on a le message « on va trop causer ! », « Quatre vingt dix neuf francs CFA, prix sans astérisque ! » C’est pas original çà ? On n’a pas à regarder en bas de page, c’est 99 F CFA vers tous les réseaux et ça ne changera pas !

 moov.jpg 

C’est vrai que Moov nous a aussi fait « le coup » avec leur originalité dans « Nos prix refusent de grandir ! » : 99 F CFA vers tous les réseaux… mais avec un petit astérisque. Pendant que ceux qui se considèrent comme « grands » et autre « pionniers » font des offres grandiloquentes… « avec astérisque ». C’est qui les plus « forts » finalement ? C’est qui les plus proches du client et de ses besoins dans son contexte ? 

Après son entrée en matière mal réussie, Comium se relève et d’un grand bond marque un grand point. Chez Comium, ils ont offert en lancement 16heures 35 minutes de communication gratuite Koz à Koz ; 10 sms gratuits et 1000F de bonus vers les autres réseaux : pas mal, pouvait faire mieux, mais ont réussit leur coup avec les 99F CFA. Il fallait répondre aux besoins du client, trouver sa place sur la scène « saturée » des télécoms et ne pas paraître comme les imitateurs du tout dernier (Moov) dans ses propositions de prix. J’en suis ravie et je les félicite tous les deux (Ogilvy et Comium). 

Pourvu que ça dure ! On l’espère pour eux. En tout cas ils ont l’air d’avoir commencé à conquérir les cœurs, le mien y compris.

juillet 9, 2007 at 2:03 6 commentaires

Juste pour avis!

Depuis quelques jours, je remarque des affiches de Orange CI dans la ville. Je sais que Drogba est la figure de proue de Orange CI, comme Eto’o celle de Orange Cameroun. J’ai donc vu ces affiches avec le visage de Drogba, on peut lire en haut « Adopte la Drogbattitude ». Je suis relativement d’accord avec ce genre de message, m’enfin ! C’est pas très important, c’est Drogba quand même ! 

orange.jpg

Sur l’une des affiches le même visage : Drogba avec l’index pointé vers l’objectif, impératif quoi ! Mais c’est pas non plus grave c’est Drogba toujours, « Entre dans la Drogbatittude » au dessus et une série de packs offerts : « pack aile de pigeon », « pack passement de jambes »  Il paraît qu’avec ces packs là on peut avoir des photos de Drogba et bien d’autres avantages liés au Monsieur.

C’est vrai aussi que Drogba est le gars qui a pu donner son premier (et je l’espère pas son dernier) ballon d’or africain à la Côte d’Ivoire, mais est ce que ça valait le coût de « surdimensionner » à ce point ? 

orange2.jpg

Vous me direz qu’on sait à qui on vend, qu’on a fait des études de marché et tout ce qu’on nous demande de faire à l’école. M’enfin jusqu’ici Drogba a représenté la marque Orange, mais là j’ai bien l’impression qu’il finit par devenir le produit lui-même, est ce que ça vaut le coup ?  

Et s’il lui arrive de « déconner » par la parole ou le geste comme il est arrivé à plusieurs joueurs africains et européens et comme il peut arriver à tout être humain normalement constitué ? N’est ce pas un risque pour la longévité et la pérennité de l’offre et à long terme de la marque et de l’homme ?   

Je sais qu’en pub on veut faire rêver et trouver le premier l’originalité, mais des fois on peut rester tout à fait humble et être très pertinent ! C’est mon avis. Et le vôtre ? 

juillet 9, 2007 at 1:49 3 commentaires

What a campaign!

Je suis émoustillée depuis hier ! Je ne peux pas dire exactement depuis quand ces panneaux sont présents, mais ils m’impressionnent vraiment. C’est côte d’ivoire Télécom qui fait sa pub institutionnelle. C’est beau à voir et ce sont les concepts, les images, la profondeur tout ça me marque.

Côte d’ivoire Télécom a choisi trois angles différents à travers lesquels communiquer ce qu’ils appellent leurs valeurs…on y revient, aux valeurs ! Enfin, sur l’un des panneaux, avec une qualité d’images impeccable on peut voir une famille (ce qui est un peu rare ma foi) faite d’un papa, d’une maman et d’une petite fille en forme (qui n’a sans doute pas envie de devenir « choco miss ») qui ont l’air heureux ; à coté on peut lire : « gardez le lien ».

 ivoire1.jpgJ’interprète : l’image de l’harmonie familiale, conjugale (une femme, des enfants) qui n’est pas l’une des priorités en côte d’ivoire (je constate) et un message qui encourage à cette harmonie, à ce lien, comme valeur à mettre en exergue. C’est vrai qu’au fond on le comprend aussi facilement pour le produit de la « boîte » : prendre un abonnement chez eux et garder le lien avec la famille.

 ivoire2.jpg Un autre angle : sur un panneau on voit de jeunes gens, habillés « cool », pour leur âge, qui n’ont pas l’air idiot et qui représente le plein épanouissement. A côté, un message qui dit : « vivez à votre rythme » ; L’interprétation suivante peut être faite à priori : vivre à son rythme, selon son âge, sans trop essayer de copier les modèles du temps et de l’époque, être tout simplement bien dans sa peau dans ce qu’on fait ; Belle valeur. Et au fond le message du produit est sous-jacent : acheter la carte « fidélis » à son rythme pour recharger son compte de téléphone. Mélange subtil ! 

ivoire-telecom.jpgEnfin, le dernier panneau représente des personnes, la trentaine sonnée, habillées « sérieux » qui inspirent une ambiance à la fois décontractée et travailleuse. Des hommes et une femme qui ont un boulot quoi ! Le message à côté : « Réalisez vos ambitions » ; quoi de plus clair : l’effort encouragé pour se faire une place dans la société, l’encouragement à la recherche du bien et du bien-être, l’ambition « saine ». Aussi, une ligne de téléphone à nous peut nous permettre de réaliser nos ambitions ; par exemple dans le cas de la création d’une entreprise.

Bref, mon regard d’observatrice, de femme de communication et de cliente est satisfait. Je suis persuadée que nous avons de plus en plus besoin de ce genre de communication, la présentation de produits sous des valeurs fortes. En plus côte d’ivoire Télécom, est comme la Camtel au Cameroun qu’on peut croire destinée à « mourir » à cause de la multitude d’opérateurs « modernes » qui s’installe. C’est une manière tout à fait soft de s’imposer comme des « pionniers », sans se livrer à des guéguerres comme le font certains qu’on considère de « modernes » justement.

Chapeau bas au DIRCOM de côte d’ivoire Télécom, douce et superbe impulsion. Bravo !

juin 20, 2007 at 8:32 12 commentaires

Les visages de la pub

La pub, nous le savons pour la plupart d’entre nous, c’est susciter par des techniques et des images particulières un comportement d’achat ; c’est vrai, ce comportement est souvent aliéné, mais c’est le but en tout cas : il faut vendre et vendre à tous les prix. Enfin ce n’est pas le débat, puisque de toute façon c’est bien de ça que se nourrissent mes chers collègues. Il s’agit aussi de créer le désir, difficilement le besoin, et pour se faire il faut être hautement créatif et parfois original pour sortir du lot. Nous félicitons ici les meilleurs d’entre eux.

air-ivoire.jpg

Je constate quelque chose de particulier à Abidjan, comme je l’ai dit plus tôt, que je ne voyais pas beaucoup là d’où je viens. Je m’interroge et je spécule sur le phénomène : l’utilisation des visages humains sur les panneaux publicitaires en ville. C’est un vrai phénomène ! On en voit pour toute sorte de produit, de la banque à l’agroalimentaire, en passant par les télécoms (on n’en compte plus) et l’édition, les visages sont nombreux, aussi soignés les uns que les autres.

maman.jpgJe croyais que ça coûtait une fortune à une agence d’avoir quelques visages sur des panneaux publicitaires, en tout cas c’est ce que j’avais appris chez nous. Et puis, c’est peut être vrai, puisqu’ ici le coût de la vie est plus élevé. Des enfants, des jeunes filles, des jeunes femmes, des jeunes hommes, tout y passe vraiment et partout.

Ma première impression : je trouve le concept sympathique ! Ça donne un « visage » un plus humain que « capitaliste à outrance » à la pub. « On est plus proche de vous », c’est ce que cela semble vouloir dire. Et puis nous nous reconnaissons plus ou moins à travers les visages que nous avons, on sympathise presque avec la « boîte » qui nous vend son produit. Enfin ça a l’air plutôt positif.

les-secrets-de-la-paie-livre.jpgMais aussi, je me demande si ce trop plein de « beaux » visages bien maquillés, ne détourne pas l’attention du vrai besoin du client et de la vraie information à communiquer ? Je le dis entre autres parce qu’en général le produit présenté ou l’information donnée apparaît de manière moins proéminente que le ou les visages du panneau. C’est une petite inquiétude qui n’enlève en rien ma première impression.

Finalement j’aime bien le concept, s’il reste soft quoi !

juin 20, 2007 at 8:14 Laisser un commentaire

Temps mort?…

…Certainement pas. Je reviens à vous très prochainement avec un constat que je fais sur la plupart des panneaux à Abidjan : l’utilisation des visages humains dans la pub en général. C’est quelque chose de particulier qui n’existait pas trop d’où je viens. Qu’est ce que cela peut-il bien traduire?

Alors à bientôt pour les petites infos de la com’. En attendant avez vous un avis sur le sujet?

juin 17, 2007 at 6:05 1 commentaire

Des valeurs en peine ?

Des panneaux, encore des panneaux sur Babi, mais il y en a toujours d’un peu particuliers qui attirent mon attention. C’est la nouvelle campagne de Voodoo Communication pour la pâte chocolatée à tartiner. On reconnaît bien le produit à distance sur le panneau sur le bas de l’affiche et en haut les enfants. 

Les enfants, pas dans leurs habillements habituels, pas dans leur naturel. Je comprends bien le choix de Voodoo : rien de mieux que des enfants pour «vendre» de la pâte à tartiner. Je suis même pour la plupart du temps d’accord avec les choix de Voodoo. A mon humble avis, ils ont les meilleurs créatifs en pub à Abidjan et en Côte d’Ivoire. Ils ont des concepts à la fois originaux et innovants, très près du peuple et professionnels en même temps. Ce sont de superbes artistes que je respecte. choco-boucantiers.jpg

Mais franchement cette dernière campagne pose un réel problème. Par exemple, le message sur l’un des panneaux : «les Choco–Boucantiers». Sur l’image on a des enfants, des petits garçons qui ont des casquettes retournées sur la tête, des lunettes de soleil, des grosses bagues aux doigts. Plus expressif encore : à la télé ces même petits garçons dansent sur une scène avec des manies qu’on reconnaît bien à ceux qu’on appelle à Abidjan les «boucantiers». 

Comment définit-on les «boucantiers» ? Ce sont effectivement ceux qui font du boucan, des «tonneaux vides», des chanteurs et autres célébrités qui ont pour unique baromètre de valeurs le type de vêtements qu’ils portent. Qui se définissent par la quantité d’argent qu’ils peuvent distribuer lors d’un évènement, aussi par l’effet qu’ils font à leur passage au milieu des filles. Voilà un peu à quoi on peut assimiler les boucantiers à Abidjan et voilà ce qu’on voudrait prôner par de telles images pour nos petits garçons sur des affiches ? J’essaie de «lire» le message : «mange de la tartine de chocolat et ne passes pas inaperçu» ou alors «deviens voyou !», je ne suis pas sûre que ce soit ce à quoi les parents rêvent pour leurs petits garçons. choco-miss.jpg

Une autre affiche du même produit dans  d’autres coins de la ville. Le message : «Les Choco – Miss». L’image : des petites filles avec des rallonges (ça se voit ne me demandez pas si j’en suis sûre !). Elles ont des poses pour le moins tendancieuses, avec le maquillage de circonstance et les manies qui vont avec. Ce n’est vraiment pas sérieux ! Enfin… Les enfants sont marqués par ce qu’ils voient tout petits, ils se font rapidement des modèles, s’attachent à ce qu’on leur présente en grand et y croient profondément. 

Je crois et je rêve à la pub qui ne fait pas que vendre. Je rêve de la pub qui communique des valeurs que notre société perd de plus en plus. Je rêve de la pub qui ne fait pas que faire rêver mais qui pousse à l’effort «sain», au travail, au dépassement de soi, pour se faire une place méritée et louable dans la société. Je rêve de la pub qui fait prendre, dès le bas âge, de bonnes habitudes, des envies d’efforts qui poussent à faire de bons choix ! 

Je suis sensible au besoin de retour de valeurs que nous recherchons et qui nous fera du bien en  Afrique et dans notre pays. On peut dire volontiers que c’est rien cette pub de Tartina (et Voodoo), que c’est juste pour amuser les enfants, mais je sais et les créatifs le savent aussi, que les enfants sont de très «puissants» prescripteurs. Ils demanderont à manger Tartina, mais aussi les accessoires qui vont avec…qu’ils auront vu sur les panneaux et à la télé ; et ils rêveront d’un avenir qui s’assimile aux images vues. Et …la suite va sans dire ! 

On aurait pu avoir : «Les choco-médecins» ; «Les choco-musiciens» ; «Les choco- profs» ; pourquoi ça ne ferait pas rêver ?                                                                   

juin 2, 2007 at 3:23 18 commentaires

Articles précédents Articles Plus Récents


août 2018
L M M J V S D
« Jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Follow me